Samsung a obtenu un brevet pour un futur scanner d’empreintes digitales intégré au sein de l’écran. Cette protection légale devient un pas de plus pour son intégration au sein d’un prochain smartphone, bien que le Galaxy S9 ne semble pas concerné.

Cette année, beaucoup de bruit a été fait autour des scanners d’empreintes digitales intégrés sous l’écran. Nombreux étaient ceux à les attendre sur les Galaxy S8 puis Note 8, et sur l’iPhone X, sans que ceux-ci ne fassent leur première apparition sur le marché.

Seul le constructeur vivo aura finalement réussi à faire la démonstration d’un appareil l’utilisant. Mais la technologie, sur laquelle Samsung s’est vraisemblablement bien penchée, n’était pas encore prête pour une sortie globale.

Samsung obtient son brevet

Cela ne veut toutefois pas dire qu’elle a été abandonnée, bien au contraire. Le constructeur coréen fait un pas de plus dans cette direction aujourd’hui, puisqu’un brevet concernant celle-ci lui a été officiellement accordé aujourd’hui par la WIPO (World Intellectuel Property Organization).

Ce brevet décrit un capteur à 12 points de pression placé entre le verre de protection et l’écran. Il décrit également la réaction du téléphone selon le résultat de l’identification, d’un point de vue logiciel.

Toujours pas prêt

L’obtention de ce brevet montre surtout que la marque n’a pas oublié son ambition d’intégrer une telle technologie à l’avenir. Toutefois, ne vous attendez pas à la voir arriver sur le Galaxy S9, qui aurait tout simplement revu le placement de son scanner d’empreinte à l’arrière.

On peut toutefois commencer à espérer que le Galaxy Note 9 l’intègre. Après tout, c’était le but du constructeur cette année avant qu’il n’abandonne l’idée. Alors que Qualcomm se penche aussi sérieusement sur la question, il semble tout de même probable qu’un premier appareil embarquant cette technologie pointe rapidement le bout de son nez.

À lire sur FrAndroid : Reconnaissance faciale : progrès ou régression face au capteur d’empreintes ?