Samsung relance ses écouteurs sans fil Gear IconX dans une version revue et corrigée. Ont-ils de quoi convertir toujours plus les sportifs, en prime de prendre d’assaut les AirPods d’Apple ? Nous les avons testés pendant une semaine : voici notre verdict.

Samsung Gear IconX 2018

Fiche technique

Modèle Gear IconX 2018
Mémoire interne 4 Go
Batterie 82 mAh
Batterie étui 340 mAh
Capteur cardiaque Non
Accéléromètre Oui
Dimensions 21.8 x 18.9 x 22.8 mm
Dimensions étui 31.4 x 73.4 x 44.5 mm
Bluetooth v4.2

Design

Le marché a changé depuis la sortie du premier modèle d’IconX. Plus précisément, Apple est passé par là et a sorti des AirPods au design certes discutable, mais qui ont su titiller l’intérêt du grand public.

Mieux vaut donc avoir un design réussi, ce que ces IconX 2018 peuvent se targuer d’avoir. Les écouteurs en eux-mêmes n’ont pas énormément changé, même s’ils sont légèrement plus petits grâce au retrait du capteur cardiaque. Ils abandonnent également leur bague dorée pour passer toujours plus inaperçus, ce qui est apprécié.

Samsung Gear IconX 2018

C’est surtout le boîtier des IconX qui a changé cette année. Moins longiligne et un peu plus épais, il se rapproche de l’apparence d’une boîte de bijou avec un bouton fermoir. A l’appui, le couvercle s’ouvre automatiquement pour dévoiler les deux écouteurs.

Comme pour le modèle précédent, la boîte est munie de sa propre batterie qui recharge les écouteurs. La taille de celle-ci a quelque peu augmenté (340 mAh contre 315), mais son principe reste le même : des LED de couleurs indiquent la charge de chacun des écouteurs, avec l’enchaînement classique des couleurs verte, orange et rouge.

Confort

Évidemment, les Gear IconX sont à déconseiller à ceux qui n’apprécient pas les écouteurs intra-auriculaires. Pour les autres, Samsung a très bien pensé sa formule en offrant directement dans la boîte tout ce qu’il faut pour régler la forme des appareils à ses oreilles.

À la gomme de caoutchouc classique à s’enfoncer dans le canal auditif s’ajoute un arceau afin d’épouser la forme de votre pavillon. Cet arceau est fourni lui aussi en 3 tailles, et peut être changé indépendamment de la gomme.

Une fois que vous aurez trouvé le bon couple gomme + arceau qui vous convient, il faut avouer que porter les Gear IconX est très agréable. Les écouteurs ne tombent pas, même sur une session de montée/descente d’escaliers à fort impact. Ou même quand la musique l’emporte, et que le headbang devient obligatoire.

Samsung Gear IconX 2018

Une très bonne surprise, même si le port d’écouteurs intra-auriculaire reste difficile sur une longue période, défaut qui incombe à l’intra-auriculaire en lui-même. Le format de la boîte est excellent, se faisant parfaitement oublier dans la poche d’un manteau.

L’expérience de sortir ses écouteurs est toutefois quelque peu… étrange. On a très vite l’impression d’enfiler son sonotone avant de sortir, et hocher la tête en rythme sans casque apparent attire vite le regard des curieux dans le métro.

Qualité audio

Les Samsung Gear IconX (2018) n’ont pas pour but d’attirer les audiophiles, bien évidemment. Leur plus grand atout est leur format, et la facilité avec laquelle on peut les trimbaler avec nous et les utiliser.

Malgré tout, la qualité audio de ces petits écouteurs aura été… une bonne surprise, dans l’absolu. Les basses sont bonnes, mais n’ont aucun impact, certains médiums disparaissent et les aigus ont tendance à manquer de vigueur. On se retrouve avec une signature musicale qui a tendance à donner trop d’importance à la voix, et laisse les instruments en arrière-plan.

Mais… le fait est que le son est bon pour un appareil de ce type, et même équivalent aux casques Bluetooth vendus autour des 60/70 euros par de bonnes marques. Rien d’exceptionnel donc, mais un son agréable au quotidien.

Si vous comptiez utiliser les Gear IconX en kit mains libres, passez votre chemin. Si la présence de cette fonctionnalité est appréciable pour dépanner, ses capacités sont — naturellement à la vue du format — plus que perfectibles. Le micro se force trop pour vous entendre, et capte de ce fait intégralement votre environnement. Même en intérieur, il ira jusqu’à enregistrer le moindre bruit de pas, rendant les conversations confuses.

Autonomie

La principale amélioration de cette version 2018 est à voir du côté de l’autonomie. Avec une batterie intégrée de 82 mAh par écouteurs (contre 47 mAH), Samsung a presque doublé sa capacité.

Et ça se ressent : les écouteurs tiennent d’eux-mêmes pendant un peu plus de 4 heures en connexion Bluetooth. Le constructeur promet également 2 heures d’autonomie supplémentaires en lisant des MP3 à partir de la mémoire interne de 4 Go, mais celle-ci ne peut accueillir que des fichiers MP3 et autres.

Samsung Gear IconX 2018

Impossible de sauvegarder en hors-ligne des morceaux provenant de Spotify ou Google Play Musique. Cette mémoire n’a donc pour le moment qu’un intérêt limité. On espère que Samsung réussira à trouver un accord avec les services de streaming pour permettre ce type d’utilisation à l’avenir.

Sur une seule charge, la batterie intégrée au boitier m’aura permis de tenir la semaine complète, à raison de 1 à 2 heures d’écoute en Bluetooth par jour pendant 5 jours. Joli score donc !

À l’utilisation

Certaines choses n’ont pas changé par rapport à la première version des IconX, et ne feront donc pas l’objet d’une attention particulière. Le premier lancement des écouteurs, qui pousse à installer des tonnes d’applications différentes sur son smartphone, est par exemple toujours aussi crispant.

Le suivi des activités est toujours le même, nous vous invitons donc à lire la partie consacrée dans notre test des premiers IconX, et l’assistant intégré par Samsung est sympathique mais très accessoire et ne sert fondamentalement qu’à vous encourager lors de vos activités. Mieux vaudra donc parler de l’expérience Gear IconX au quotidien.

Samsung Gear IconX 2018

Et il faut dire que sur ce point, les Gear IconX sont de très bons compagnons. Sur une semaine, leur batterie ne m’aura pas fait défaut sur une seule charge, et pouvoir ranger et sortir ses écouteurs très facilement à partir d’une petite boîte dans sa poche est plus qu’agréable.

Les commandes tactiles sont toutefois quelque peu imprécises, faisant que l’on se retrouve bien souvent à changer de piste plutôt que mettre en pause. Le fait de taper dans un intra a aussi un petit côté désagréable physiquement parlant, même si l’on s’y fait rapidement.

Intérêt

Samsung présente ses Gear IconX comme des écouteurs dédiés aux sportifs. Et il faut dire qu’avec leurs fonctionnalités avancées de suivi, on aurait du mal à dire le contraire.

Mais le fait est qu’ils sont aussi très agréables à utiliser en simples écouteurs, et sont assez performants pour être mis en concurrence avec les fameux Apple Airpods. Esthétiquement plus plaisants, et moins ridicules à porter, ils pourraient très bien être considérés comme des concurrents viables à la formule d’Apple.

Passée la première configuration, les écouteurs sont très simples à utiliser au quotidien et s’appairent en un clin d’oeil. Ils restent toutefois sensibles aux interférences : avec la relation master/slave qu’entretiennent les deux oreillettes, la moindre désynchronisation devient une expérience schizophrénique déplaisante.

Il s’agit là heureusement d’un cas relativement rare. Si le côté pratique vous intéresse plus que la qualité du son elle-même, les Gear IconX pourraient bien devenir vos compagnons favoris au quotidien : il n’y a rien de plus jouissif que de sortir sa petite boîte de sa poche et insérer ses écouteurs pour profiter de sa musique, sans faire aucun effort.

Note finale du test 8/10
Cette nouvelle version des Samsung Gear IconX a corrigé le plus gros problème du premier modèle : l'autonomie. En doublant leur capacité, le constructeur fait ressortir le meilleur de ses appareils. Confortables, élégants et disposant d'un son très correct pour leur format, les Gear IconX de 2018 sont un pari réussi pour Samsung. Vendus 229€, ils pourraient même être envisagés par ceux attirés par les AirPods d'Apple à 179€, pour peu que le côté pratique soit le plus important pour vous.

Reste que devoir installer plusieurs applications pour les configurer est crispant, et que la mémoire interne devient vite inutilisée de par son manque de compatibilité avec les services de streaming. Les contrôles tactiles mériteraient également un réglage plus fin, mais n'empêchent pas d'apprécier l'expérience proposée ici par Samsung qui est très agréable au quotidien.
  • Points positifs
    • Autonomie améliorée
    • Bonne qualité sonore
    • Design sobre
    • Confort
  • Points négatifs
    • Première installation crispante
    • Contrôle tactile imprécis